Mon combat pour l’éducation !
24 mai 2017
Soutien amical et fraternel de Bernard Cazeneuve à ma candidature
26 mai 2017

Carnet de campagne – retour en Tunisie

Mes chers compatriotes,

Chers amis de Tunisie,

Pour mon troisième déplacement en Tunisie, du 3 au 7 mai dernier, j’ai choisi d’aller à la rencontre de nos compatriotes en prenant le temps de parcourir le pays. Suivant un axe Sud-Nord, nous avons parcouru un peu plus de 700 kms de Djerba à Tunis, en passant par Sfax et Sousse. Le tout en voiture, et surtout en compagnie de Martine Vautrin-Djedidi, Conseillère consulaire et la présidente de mon comité de soutien pour la Tunisie !

Djerba

Arrivés moins d’une semaine avant le grand pèlerinage de la Ghriba, nous avons été accueillis par Jacqueline et Annie. Le périmètre du pèlerinage a été dûment sécurisé. Tout est fait pour rassurer les touristes. Première étape : la synagogue. L’une des plus antiques synagogues d’Afrique, bâtie sous Nabuchodonosor ! On vient de partout pour prier, pour y faire des vœux. Le mien : que les Français reviennent en nombre ! Et un grand merci à Gabriel Kabla, mon introducteur à Djerba.

A l’issue de la visite, je me suis rendu à Midoun, dans les jardins de Toumama. C’est à Midoun que résident la plupart des Français de Djerba, c’est également là que reçoit notre consul honoraire. J’y ai rencontré plusieurs de nos compatriotes et nous avons analysé ensemble les résultats du premier tour de la présidentielle, où malheureusement le FN y a réalisé un score élevé, à relativiser, du moins à l’échelle de la circonscription.

Sfax

Sfax est une ville étonnante, peu connue des touristes, mais où il fait bon vivre. A la fois capitale économique, lieu de formation et d’excellence universitaire, la deuxième ville du pays a su conserver son âme. Le soir-même de notre arrivée, dans le bel hôtel les Oliviers nous avons rencontré des Français double nationaux, fiers de leur ville, heureux que nous ayons choisi d’y faire halte et débordant de projets pour nos deux pays. Merci à Pierre Gassin et à la famille Ghyaza de leur accueil !

Le lendemain matin, nous avons visité la Maison de France, ancien consulat général, en compagnie de la directrice de l’Institut Français, Katia Boudoyan, qui est l’âme des lieux et a mis ses compétences, son enthousiasme au service de tous les Français. Elle facilite le travail de nos entreprises, accueille les Français sur les questions consulaires, prépare activement l’organisation des élections, et bien sûr, fait vivre la culture française à Sfax et préside aux échanges entre nos deux pays. Aux murs de la Maison de France, une belle exposition d’autochromes, photographies en couleur du début du XXème siècle, prêtés par l’institut Louis Lumière à Lyon. Aussitôt clos le festival de Cannes, je me suis engagé à convaincre Thierry Frémaux de venir honorer de sa présence ce prêt de la belle maison qu’il dirige. Les projets d’extension de la Maison de France confirment la volonté de notre pays de ne pas oublier dans sa carte des échanges culturels la deuxième ville du pays. Si je suis élu, je serais heureux de pouvoir y contribuer en incitant les artistes, les intellectuels français à venir à la rencontre du public de Sfax.

Sousse

Avec Sousse, ce furent des retrouvailles. Je m’étais engagé auprès de Francis Gaetti, conseiller consulaire, et de Chokri Boughattas, responsable de la section PS de Sousse, à y consacrer deux journées lors de mon dernier passage. Ce fut à peine suffisant pour faire le tour des projets qui se sont multipliés au cours des derniers mois comme des petits pains ! Qu’il s’agisse de la construction très attendue du nouvel établissement scolaire, qui permettra le regroupement sur un unique site de notre école et du collège, ou d’initiatives privées, toutes ont en commun de vouloir renforcer la francophonie et de doter la ville de structures d’accueil et de formation de qualité pour la jeunesse de Sousse. La demande est très forte : les médiathèques du relais culturel de l’Institut Français, mais aussi de l’espace culturel privé Paradoxe, ne désemplissent pas. C’est à la terrasse de ce bel espace fréquenté par une jeunesse festive, dynamique, créative et studieuse que j’ai rencontré des membres du bureau Sahel de Français du Monde ADFE, en pleine préparation du vide-grenier annuel.

Et c’est aussi avec le même enthousiasme que m’a été présenté le projet de festival de la chanson francophone pour le printemps 2018 par l’Association des Tunisien(ne)s Ami(e)s de la Francophonie. Le projet est bien suivi par notre ambassade et mériterait d’être également soutenu par le futur député. Et pour finir, chaleureuse réunion publique, entouré de Francis Gaetti et de Martine.

Tunis

Le lendemain ultime rencontre à Tunis avec des sympathisants pour faire le bilan, suivi d’une rencontre avec nos compatriotes sur les hauteurs de Sidi Bou Saïd. Vue imprenable et préparation magistrale par Katya Long.

Comme lors de chaque déplacement, ce déplacement fut l’occasion de nombreuses rencontres individuelles sur des dossiers particuliers pour lesquels nous nous mobilisons tous.

Merci à vous toutes et tous, mes compatriotes de Tunisie, merci de votre soutien, de votre engagement aux côtés de votre candidat et de la présidente de mon comité de soutien, Martine Vautrin Djedidi !

Au plaisir de vous retrouver très bientôt,

Avec mes salutations les plus chaleureuses,

Didier Le Bret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *