Soutien amical et fraternel de Bernard Cazeneuve à ma candidature
26 mai 2017
INTERVIEW – Didier le Bret, candidat du Parti Socialiste aux élections législatives 2017, pour la 9e circonscription des Français de l’Etranger
30 mai 2017

Un député de gauche pour notre circonscription

Mes chers compatriotes,

Chers ami(e)s,

Au cours de ces derniers mois, nous avons fait une campagne à l’échelle de toute la circonscription. Il était essentiel d’aller à la rencontre de toutes celles et de tous ceux qui ont bien voulu partager avec moi, avec ma suppléante, avec mes équipes, leurs analyses, leurs projets, leurs difficultés aussi.

Ces échanges, vos témoignages, ont été autant d’encouragements à me battre pour vous, et à pouvoir demain vous représenter dignement, efficacement. J’ai fait le choix par conséquent du refus des calculs opportunistes, consistant à privilégier tel ou tel pays, au motif que les électeurs y étaient plus nombreux. Je suis allé partout, car chaque pays compte et nous devons le respect à tous les électeurs.

Cette campagne, je l’ai voulue également à l’image de ce que je défends : collective. J’ai eu la chance de pouvoir m’appuyer pour cela sur des équipes, des volontaires, mais aussi sur tout un réseau d’acteurs dans chaque pays, de personnalités connues, que vous appréciez pour leur engagement social quotidien, pour leur dévouement désintéressé. Ce sont ces mêmes personnes qui aujourd’hui ont créé partout des comités de soutien à ma candidature.

Depuis que je suis entré en campagne, mon message n’a pas varié.

Nous devons donner à cette grande circonscription un député qui puisse défendre tous les Français. Il faut que sa voix porte à Paris. Sur tous les sujets : la sécurité, l’école, la santé, la fiscalité, les pensions, la francophonie… Cela ne supporte ni l’improvisation, ni l’amateurisme. Cette connaissance doit être le résultat d’un engagement sincère, qui repose à la fois sur une connaissance intime du terrain, mais aussi sur un vrai parcours professionnel.

J’ai été ambassadeur, directeur du centre de crise du Quai d’Orsay, et tout récemment encore aux côtés du Chef de l’Etat pour lutter contre le terrorisme, à un moment dramatique de notre histoire. J’ai également consacré une grande partie de ma vie professionnelle à me battre pour la mobilité des hommes, pour la solidarité internationale, pour la Francophonie, espace d’ouverture, de tolérance, d’échanges. Ce sont là des atouts que je souhaite mettre désormais à votre service.

Enfin, pour pouvoir réellement aider le Président élu à faire bouger la France sans casser le pays, je serai un député d’opposition constructive. J’en prends l’engagement devant vous.

Au moment où les lignes se brouillent et où l’opportunisme personnel tient lieu de boussole, je reste plus que jamais ferme dans mes convictions d’homme de gauche. J’accueille avec enthousiasme l’idée de changement, de renouveau, c’est même le sens de mon engagement.

Mais la bataille pour le progrès, la justice sociale, la fraternité, la construction d’un monde plus solidaire, le refus du droit du plus fort pour seul horizon des rapports humains, le refus enfin d’un capitalisme débridé, tous ces combats doivent encore être menés. Ne laissons pas les extrêmes, qui proposent des solutions simplistes et fausses, dénaturer et travestir notre vision humaniste du monde !

La 9ème circonscription, notre circonscription, c’est en quelque sorte la France en plus grand, c’est notre horizon et notre avenir communs. Les femmes et les hommes qui y vivent sont une chance pour notre pays. La richesse de leurs parcours, de leurs vies, leur connaissance approfondie de la France mais aussi de leur pays de résidence, nous devons tous ensemble en faire une chance et autant d’opportunités pour notre pays !

C’est ce projet que je compte défendre avec vous, pour vous !

Soyez nombreux à vous mobiliser dimanche prochain. Et à toutes celles et ceux que j’ai eu la chance de rencontrer, je vous dis merci !

Didier Le Bret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *