Législatives françaises: La bataille de la 9e circonscription
24 mai 2017
Carnet de campagne – retour en Tunisie
24 mai 2017

Mon combat pour l’éducation !

Mes chers compatriotes,

Le constat est unanime : nos établissements scolaires à l’étranger sont un élément clé de notre présence et de notre influence. Paradoxalement, au moment où la demande n’a jamais été aussi forte, les moyens ne sont plus au rendez-vous. Pour stopper l’hémorragie, faisons de l’éducation la priorité numéro 1 des Français de l’étranger !

 

MES AUTRES PROPOSITIONS POUR L’ÉDUCATION

Sanctuariser nos établissements en gestion directe là où ils existent et limiter la hausse des frais de scolarité

Les établissements en gestion directe (EGD) doivent être maintenus, car leur vocation première consiste à assurer et à scolariser nos enfants. La hausse des frais de scolarité rend leur accès de plus en plus délicat pour nombre de familles modestes. Ainsi, je propose de limiter la hausse de ces frais à l’évolution de l’inflation.

 

Renforcer les cours en ligne ouvert et massif (MOOC) et favoriser les formations diplômantes

Le numérique offre des opportunités considérables en matière d’accès à l’éducation, en particulier pour les Français de l’étranger. Les cours en ligne sur les plateformes de MOOC peuvent permettre aux Français de l’étranger de suivre des cours en ligne et avoir donc accès à l’éducation à distance. Nous souhaitons renforcer l’offre de cours en ligne pour les Français de l’étranger en mettant en place une plateforme unique des universités francophones de la circonscription.

 

Renforcer le soutien aux associations FLAM en doublant la dotation dédiée à ce réseau

Le dispositif FLAM vise à soutenir des associations à but non lucratif proposant des activités linguistiques et culturelles dans un cadre extrascolaire à des enfants qui ont la nationalité française scolarisés dans une autre langue que le français. L’objectif est de faire en sorte que la langue française ne devienne pas une langue étrangère pour des enfants qui ne fréquentent pas l’école française. Renforcer le soutien à ces associations permettra de renforcer la maîtrise de la langue française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *